Concert de Nathalie Miravette et Bernard Joyet

Nathalie Miravette en concert à Créteil, 2013Nathalie Miravette fut la pianiste attitrée d’Allain Leprest, d’Anne Sylvestre et de Bernard Joyet (entre autres) avant de devenir la chanteuse fantaisiste qui manquait à la chanson de paroles. Elle s’est concocté un répertoire d’humour, des petits bijoux, des trucs sortis d’on ne sait où, qu’elle interprète avec espièglerie mais pas que … elle bouleverse et elle ébouriffe aussi la Miravette ! Son spectacle « Cucul mais pas que » elle l’a créé au Festival d’Avignon 2011, a fait un tabac à l’Européen en début d’année et le présente cet automne à Paris au Café de la Danse. La Cigale l’accueille ensuite à Créteil. Ne la ratez pas !

Ce concert vous est proposé par l’association La Cigale en partenariat avec Conservatoire Marcel Dadi de Créteil et avec le soutien de la municipalité de Créteil.

« Bien plus qu’un tour de chant, un spectacle à la fois drôle et bouleversant… intelligent. Cucul, mais pas que : l’humour en chansons. Une heure de bonheur musical où Nathalie Miravette joue également la comédie. A Merveille. »

(S. Faramans, La Marseillaise)

Des photos réalisées lors du concert de Nathalie Miravette à Créteil :

Nathalie Miravette en concert à Créteil
Nathalie Miravette sur la scène en concert
Nathalie Miravette en concert
Nathalie Miravette en concert

***

Bernard Joyet en concert à Créteil, 2013En 2003, la Cigale programmait déjà Bernard Joyet et écrivait : « Insurgé de la tendresse », parolier de grandes dames, telles Franscesca Solleville et Juliette, Bernard Joyet tisse avec malice sa toile spirituelle. Ses textes subtils, délicatement ciselés sont éclairés d’un humour très personnel.
Son dernier spectacle « Autodidacte » donné à l’Européen l’an dernier fut son triomphe, entre profonde émotion et franche rigolade (dixit Chantal Bou Hana).
La Cigale est ravie de vous donner l’occasion de découvrir les nouveaux joyaux de Joyet.

Photos réalisées lors du concert de Bernard Joyet en concert à Créteil :



« Le verbe pulpeux, la rime sensuelle, l’alexandrin gourmand … »

Télérama

« Lumières rallumées depuis longtemps, la salle est debout et fait une ovation entre extase et jubilation… »

La Marseillaise

 » Joyet, comparé aux plus grands, chanté par Juliette, Jamait, Francesca Solleville, etc., interprété à la Comédie Française, étudié à l’école… Deux « bêtes de scène » réunies, Joyet virtuose du mot, Miravette virtuose de la note. Pour rire comme pour chialer des perles de pluie, n’allez pas les voir en concert, courez les voir en spectacle… «

Serge Le Vaillant – France Inter