Pierre Barouh et ses amis

Pierre Barouh en concert à Créteil, 2011Pierre Barouh, auteur  délicat,  infatigable passeur de mots et de musique, sera de la fête à Créteil, avec Jean-Pierre Mas au piano et entre autres invités, le  guitariste brésilien Toninho Ramos, qui vit à Créteil. Fondateur  du  label  Saravah  à  l’occasion  du  film  « Un  homme  et une  femme », producteur  de  Jacques  Higelin,  Brigitte  Fontaine, Maurane, Areski, Jean-Roger Caussimon, etc., toujours dénicheur de  talents, Pierre  BAROUH  est  l’auteur  d’une  dizaine  d’albums mais également de nombreux titres pour d’autres interprètes ( « La bicyclette »  « Le  kabaret  de  la  dernière  chance »  pour  Yves Montand,  « Des  ronds  dans  l’eau »  pour  Françoise  Hardy  »).

La Cigale fête ses 10 ans. La Cigale en partenariat avec l’École Nationale de Musique « Marcel Dadi » et la Communauté de Commune Plaine Centrale et avec le soutien de la Municipalité de Créteil vous propose Le concert exceptionnel de EXCEPTIONNEL de Pierre Barouh et ses amis.

Il viendra nous  faire partager son amour de  la chanson, du Brésil et de la samba en deux temps :

- le samedi 29  janvier 2011 : en avant-première de son concert, il offrira au public une rencontre musicale à partir de 15h au studio Varia, à la Maison des Arts, en partenariat avec  la discothèque de Créteil (accès libre). Voir le plan d’accès.

- le  samedi  5  février :  à  20  h  30 :  concert  exceptionnel  où  Pierre Barouh sera accompagné au piano par Jean-Pierre Mas, avec la participation du guitariste brésilien Toninho Ramos à l’Auditorium de l’Ecole Nationale de Musique Marcel Dadi – 2 rue Maurice Déménitroux-Créteil. Voir le plan d’accès.

Samedi  5 février 2011 – 20 h 30
Auditorium de l’Ecole Nationale de Musique Marcel Dadi – 2 rue Maurice Déménitroux, Créteil

Réservations par mail ou par téléphone : 01 48 98 56 49
Entrée : 15 €, 12 € pour les adhérents Cigale, MJC. Parents d’élèves ENM

« A jamais marquée par la bande originale de Un Homme et une femme, la carrière de Pierre Barouh n’en est pas moins une des plus atypiques et riches de la chanson française. Patron du label Saravah, il fut aussi l’ami de grands musiciens brésiliens comme Vinicius de Moraes ou  Baden Powell. Toute une époque… »

François-Xavier Freland, RFI

« Je préfère l’adjectif utopique. Je n’ai pas de présence médiatique, je vends très peu de disques, mais j’adore me rendre disponible. Et je sais aujourd’hui, après tout ce parcours chaotique, que je suis imperméable à toute forme d’amertume. Je reste un promeneur qui aime témoigner de ses promenades. »

Pierre Barouh, Télérama n° 2947 – 8 Juillet 2006